¨
Partagez|

Soudainement tout s'efface | MELOPEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Lieutenant de la Foudre
avatar

Messages : 23
Inscrit le : 15/05/2016

Âge : 18 lunes

Lieutenant de la Foudre
MessageSujet: Soudainement tout s'efface | MELOPEE Mer 22 Juin - 13:44
Depuis plusieurs jours, les parties de chasse n'étaient plus très fructueuses pour le Clan de la Foudre : les proies, souvent assommées par le soleil qui tapait fort sur les terres mises à nu, ne sortaient que rarement, et de préférence aux heures les plus fraîches. Et même là, elles restaient difficiles à attraper.
Depuis plusieurs jours, Saisons de Perséphone organisait davantage de groupes de chasse que de patrouilles. N'en déplaise aux chats qui voyaient là une occasion pour les Clans ennemis de leur voler une portion de terres, la lieutenante avait été inflexible. Selon elle, si les proies manquaient, que les autres Clans violent les frontières ou pas, personne au sein de la Foudre n'aurait la force nécessaire pour un combat.
Et, sachant bien que son meneur approuvait son choix, elle n'avait pas dévié de sa première impression.

Mais ce matin, une partie de chasse avait découvert un nouveau nid de rongeurs, et avait ramené de quoi nourrir tous les anciens et les reines, ainsi que les guerriers n'ayant pas mangé depuis plusieurs jours. Elle-même avait partagé une souris avec un apprenti, avant de désigner deux chats pour l'accompagner dans sa patrouille.
Maintenant que les estomacs de tout un chacun étaient remplis, elle pouvait aller marquer à nouveau les frontières.
Organisant une seconde patrouille, avec à la tête son ancien apprenti en qui elle avait toute confiance, elle leur confia la frontière avec le Clan de la Lune. Quand à elle, elle décida de se rendre à l'opposé du territoire, près des territoires de la Petite Brise.

Après une longue marche sous le soleil de plomb du début de l'été, elle sépara son groupe, afin d'être plus efficace. La frontière n'avait pas été marquée depuis presque une semaine, et il avait plu : leur travail n'en serait que plus conséquent.
Choisissant de s'éclipser vers le Nord, elle sentit une odeur plus que fraîche de matous de la Petite Brise. Eux aussi avaient décidé de marquer leurs frontières : elle avait bien fait de choisir aujourd'hui pour passer. Ainsi, elle pourrait leur prouver que, malgré l'odeur ténue, le Clan de la Foudre était toujours là.

La chatte bicolore ne tarda pas à rattraper l'odeur qu'elle avait repérée, et elle reconnût au loin la fourrure fournie de la meneuse du Clan adverse, Etoile de la Mélopée. Songeant par là même qu'Etoile de l'Apothéose n'avait pas encore pu annoncer sa nomination au poste de lieutenante, cet événement ayant eut lieu après la dernière assemblée, elle chercha à engager la conversation, bien que ceci soit normalement complètement contre sa nature.
Bonjour, Etoile de la Mélopée. Vous êtes seule ?
En effet, elle voyait la meneuse en solitaire, ce qui ne manquait pas de l'étonner. La plupart du temps, lorsque les meneurs participaient à la vie du camp, ils ne partaient pas seuls. D'après ce que la chatte en avait compris, tout un chacun au sein du Clan, du plus petit apprenti à l'excellent guerrier, veillait sur son meneur. Et même elle n'était pas rassurée lorsqu'Etoile de l'Apothéose venait à disparaître...
car de mon temps, tout se lasse
Saisons & Mélopée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

Chef de la Petite Brise
avatar

Messages : 29
Inscrit le : 31/07/2015

Âge : 32 lunes

Chef de la Petite Brise
MessageSujet: Re: Soudainement tout s'efface | MELOPEE Ven 1 Juil - 19:27


Etoile de la Mélopée


Saisons de Perséphone

Tout s'efface...
Les premières lueurs du jour dansaient sur ton pelage crème. Leurs reflets or et flamme embrasaient tes yeux. Immobile comme une statue, tu balayais l'horizon du regard. Enfin, tu te levais, t'étirais en arrondissant le dos, et te dirigeai vers le Promontoire. T'y asseyant avec grâce, tu te redressais fièrement. Que c'était bon d'être meneuse ! Le camp était paisible. La patrouille de l'aube t'adressait un signe de salutations avant de partir pour le territoire. Le félin de garde te miaula respectueusement un bonjour. Tu le remerciais d'une brève inclinaison de la tête. Tu dirigeais un Clan puissant, le plus rapide, qui ne craignait ni le vent, ni la pluie, qui n'avait pas besoin de se cacher pour dormir. Tu laisser ton regard azuré vagabonder dans la place silencieuses. Décidant soudainement que tu avais besoin de te dégourdir les pattes, tu te levais et te dirigeais élégamment vers la sortie. Avec un signe de tête et quelques paroles au gardien du camp, tu pris la direction de la plaine.

Ta tête tenue haute, comme pour toucher les nuages, tu allais d'une allure impériale sur tes territoires. Ces paysages, cette brise... Tout t'appartenait. Tu étais reine, dans ce royaume félin. Chaque frontière marquait là où commençait ton domaine. Là où aucun individu n'échappait à ton autorité.
Un lapin bondit brusquement hors de son terrier, à quelques dizaines de queues de renard de toi. Sans réfléchir, tu te lançais à sa poursuite. L'inconscient n'avait pas fait attention au prédateur qui avançait sans même chercher à se dissimuler. L'animal était rapide, mais tu étais taillée pour cette lande, pour pourchasser ses semblables. Tes pattes te portaient avec une étonnante vivacité, comme un éclair pâle dans l'herbe verdoyante. Soudain, tu t'arrêtais. Furieuse, tu vis ta proie détaler devant toi, alors que tu étais prête à lui bondir dessus, alors que sa ridicule petite queue ne se trouvait même plus à une longueur de chat. Tu pestais intérieurement. Tu ne pouvais pas franchir la frontière. C'était les territoires du Clan de la Foudre, et le Code du Guerrier t'interdisait de franchir le marquage invisible. L'odeur était ténue, tu ne l'avais remarquée qu'au dernier moment. Étrange... Tes voisins étaient pourtant les premiers à marquer leurs frontière, d'habitude. Cela faisait quelques temps que tes guerriers te faisaient leurs rapports en mentionnant l'effluve de plus en plus faible de la frontière, mais tu ne t'attendais pas à ce qu'elle le soit tant. Certains avaient suggéré d'attaquer. Mais pourquoi lancer une bataille alors que l'adversaire n'avait rien fait pour ? Même s'ils étaient affaiblis, si la victoire aurait été sûre, il était inutile de briser la paix qui s'était installée entre tous les clans inutilement. Il n'y avait rien à y gagner, sinon le déshonneur.

Puisque tu étais à la frontière, tu décidais de vérifier le marquage du Clan, le renforçant par endroit. Tu t'apprêtais à t'enfoncer de nouveau dans tes terres lorsqu'une voix t'interpella.

« Bonjour, Etoile de la Mélopée. Vous êtes seule ? »

Tu tournais la tête, un peu étonnée que la voix vienne de l'autre côté de la frontière. Tu découvris une mince chatte, plutôt petite, dont les deux yeux ambrés étaient fixés en ta direction. Plissant légèrement les yeux face à sa question, tu fis demi-tour pour la rejoindre à la limite des deux territoires. Tu t'assis, repliant soigneusement ta queue sur tes pattes, pour soutenir son regard.

« Salutations. La chasse est bonne pour vous ? Veuillez m'excuser si je me trompe, mais il me semble ne pas connaître votre nom. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Soudainement tout s'efface | MELOPEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» DAVID MC NEIL
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Je change tout le temps d'avis...
» Mon blog pas du tout Dukan ... plutot chiffons...
» vend à tout petits prix vêtements fille 6,8,et 10 en super état

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC New Beginning :: Clan de la Petite BriseTitre :: Les Territoires-