¨
Partagez|

Étoile du Rubis Enflammé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
avatar

Messages : 168
Inscrit le : 21/03/2015

Âge : 39 lunes

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
MessageSujet: Étoile du Rubis Enflammé Dim 19 Juin - 19:06
Étoile du Rubis Enflammé
▬ NOMS : Flamme ; Nuage de Flamme ; Flamme de Rubis ; Étoile du Rubis Enflammé
▬ SEXE : Mâle
▬ AGE : 34 Lunes
▬ ORIGINES : Chat domestique
▬ FAMILLE : Inconnue...
▬ CLAN : Clan des Arbres
▬ RANG : Chef
Caractère

Croyez-vous en la perfection ? Lui, il n'y croit pas. Il croit que l'on peut s'en approcher mais, tout comme l'eau d'un fleuve, elle s'échappera entre nos doigts lorsqu'on pensera s'en être saisi. C'est quelque chose de volatile, d'utopique. Accroche un sourire sur ton visage, il y aura toujours des gens qui ne l'aimeront pas. La perfection existe, mais personne en ce bas monde ne l'atteindra, c'est pour ça qu'il n'y croit pas.

Qui est-il ? Qu'a-t-il de plus que les autres, pour qu'il mérite de se dévoiler ? Rien. Il n'est rien de plus que les autres. Il est, il vit, il pense, il respire. N'est-ce pas là le plus important ? Si. Mais dites-moi, pourquoi se dévoilerait-il alors que vous ne le faites pas ? Avez-vous été tout à fait honnête dans ce que vous avez bien pu dire sur vous ? Il ne croit pas. Car on ne peut pas être objectif sur soi-même. S'il essaie de se caractériser, on trouvera forcément un instant dans sa vie où il a trahi ses valeurs actuelles. Et on pourra l'accuser de menteur. Son passé l'a forgé, son futur le fera grandir à travers ses épreuves. Il est ce que vous voulez qu'il soit. Il s'adaptera à chaque situation, à chaque personne. Mais il ne mentira jamais. Car vous mentir serait se mentir aussi. Et à défaut d'être loyale envers quelqu'un qui se croit plus important que les autres, il sera loyal envers lui-même avant tout.

Néanmoins, je peux vous dire que c'est un chat tout à fait charmant. Il parle bien, il mesure ses mots et leur impact. S'il lui arrive d'être maladroit, je l'ai toujours vu arranger le tir en s'excusant, sans réellement chercher à se justifier. Les erreurs, il connaît, il en a faites et il en fera encore, c'est normal. Il pourrait sembler juste et bon ; je ne le vois pas comme tel. Il fait ce que lui dicte son cœur, sa raison et ses mœurs, mais il écoute avant tout son âme. Pourquoi ? Parce que jusqu'à présent, elle ne l'a jamais trompé : il est là, et c'en est bien la preuve. Il est peut-être ce chat domestique, comme vous dites, mais c'est avant tout un félin, comme toi, comme vous, comme tous les matous des clans et d'ailleurs. Il a beau être né chez les bipèdes, parce que trois félins on cru en lui, le voilà chef. Ces trois félins, ce ne sont autres qu'Étoile de Rêve, l'ancienne Chef, Esprit du Monde, ancien Guérisseur, et Pétale de Fée, ancienne compagne. Et maintenant, maintenant il y a Poison Versatile. Poison Versatile qui a su trouver les bons mots. Poison Versatile qui semble peu à peu se rapprocher, fendiller ses carapaces et mettre son âme à nu. Oh, il n'a pas peur. Non. Étoile du Rubis Enflammé n'a peur que d'une chose : la peur elle-même. Il a peur d'avoir peur, vous savez pourquoi ? Parce que si parfois elle est utile, toujours, toujours ses peurs se sont révélées fondées. Il a toujours vu les événements avant de les vivre. Il a toujours su quand ce serait la fin de qui. Je ne parle pas de la peur comme de la petite inquiétude que tu as quand tu vois un chaton tomber d'une branche basse... Je parle de celle qui te prends au creux du ventre et remonte le long de toute ta colonne vertébrale pour venir te serrer la gorge et tambouriner dans ton crâne. Je parle de celle qui peut t'ôter le goût de vivre, celui de continuer à te battre, à lutter. Je parle de celle qui annonce morts et destruction. Celle qui te fait voir tous les mauvais côtés d'une chose d'un seul coup. Celle qui te fait vaciller en premier, puis t'empêche de te rétablir, te tuant à petit feu dans une agonie lente et douloureuse. Je parle de la vraie peur. Celle que personne ne devrait ignorer.

Physique

Étoile du Rubis Enflammé est tout en finesse et en élégance. Contrairement aux félins de son Clan, il est grand, et arbore une carrure mince mais finement musclée. Ses membres sont longs et fins, finement ciselés, bien dessinés. Sur ses muscles nerveux se dessine un pelage roux, mais, oh ! quel roux ! Des reflets de feu y dansent lorsque le soleil est au rendez-vous, le rendant presque éblouissant, mais tout à fait ravissant. On dirait qu'il a volé l'astre du jour à lui tout seul et se balade avec un peu partout ; pourtant, si on lève les yeux, on remarque bien qu'il est toujours là haut, assommant par sa chaleur et sa lumière. Ce chat est tout en flamme lorsque le couchant est venu, l'enveloppant d'une lumière rougeâtre qui amplifie les reflets... Une vraie boule de feu, vous dis-je ! Personne n'aurait été étonné si, étant né dans le Clan, son nom de chaton avait été Boule de Flammes, d'ailleurs.

Revenons à ce qui nous intéresse. Ses poils ne sont pas bien longs, mais pas courts non plus, qualifiable de taille moyenne. Ils sont soyeux, doux, et tiennent bien chaud en hiver et, au contraire, laisse facilement passer la fraîcheur en été. C'est un félin qui mue facilement et assez radicalement. Il n'est pas rare d'avoir l'impression qu'il est bien enveloppé lors de la mauvaise saison : c'est son pelage qui prend du volume. Néanmoins, chez lui, pas un gramme de graisse ! Je ne crois pas me tromper si je vous dit que c'est un des félins les plus légers qui soit ! Pourtant, il sait y faire pour se battre avec ses avantages, n'allez pas croire le contraire par rapport à son air fluet ! Il est rapide, incroyablement rapide, et d'une agilité déstabilisante. Il sait retourner vos avantages contre vous et cela en fait un combattant redoutable. Mais là n'est pas le sujet, une fois encore.

C'est donc un félin bien proportionné et tout à fait ravissant. Mais je crois que le plus beau chez lui, restent ses yeux. Ils sont... tout simplement sublimes. D'un vert hésitant entre le clair et le foncé, brillant des feuillages de lointaines forêts enchantées, ce matou vous fait facilement visiter d'autres horizons. Je ne saurais décrire leur couleur exacte. Peut-être vert émeraude ? Peut-être vert feuille ou vert sombre ? Non, décidément, je ne saurais. Mais je peux vous dire que lorsqu'ils vous regardent, ils vous envoutent, vous leurrent, et vous y perdez facilement tous vos moyens.


Histoire

Ce passé semble tellement lointain... Pourtant, il y a 34 lunes de cela naissait un petit chaton roux, roux comme le feu et plus encore sous le soleil. Sa mère était belle... Si belle... D'un blanc légèrement crème, quelque chose comme du blanc cassé je crois... Il ne s'en souvient qu'à peine... Il en a été séparé très tôt, trop tôt, et la voilà qui s'éloignait dans un monstre, le regardant, lui, resté là devant le nid, sur la route à espérer la voir revenir. Mais elle n'est jamais revenue. Flamme a donc grandi seul, sans appui maternel, élevé au biberon pour la fin de son sevrage puis nourri aux aliments déshydratés, ces trucs répugnants qui vous donnent si soif... Enfin, passons. Il a grandi entouré de deux amis, Ficelle et Vanille. La première était une chatte noire et blanche, le second, un matou gris tigré qui avait plutôt mauvais caractère mais qui était néanmoins de bon conseil. Tout aurait été l'annonce d'une vie joyeuse si dans le nid d'à côté ne vivait pas ce rottweiler... Parfois, il parvenait à sauter la barrière pour poursuivre le malheureux chaton, lorsqu'il n'était pas enchaîné ou dans son enclos. Heureusement, rapide comme il était, le félin parvenait à lui échapper à temps et se cacher quelque part ou grimper dans un arbre. Plus de peur que de mal à chaque fois, dirons nous.

Mais un beau jour, alors que le petit essayait d'attraper un oiseau, son quotidien changea totalement. Alors qu'il se préparait dans une piètre imitation de la posture du chasseur, quelque chose, ou plutôt quelqu'un l'observait faire attentivement, en silence. Le roux a agité la queue, rampé, puis bondi. Dans un élan de désespoir alors qu'il avait manqué de peu la pauvre bête, il sauta, loin de se douter que ses crocs se refermeraient si fermement sur l'aile du volatile. Il l'a ramené au sol sans réellement y croire, l'y plaquant pour l'achever, surpris, battant l'air de la queue de satisfaction. Mais quand il vit du coin de l'oeil un matou bondir de la barrière pour atterrir dans l'herbe, le petit comprit qu'il aurait à défendre son butin. Il se mit donc devant, feula, ébouriffant son pelage, minuscule boule de poil devant le grand matou vacillant entre le blanc et le brun tacheté de noir. Il a ri, le grand, il a ri ! Flamme se trouvait bien ridicule de prime abord et si en plus l'autre se permettait de se moquer... ! Mais ce n'était guère méchant, il a juste demandé s'il comptait l'attaquer ou commencer par parler calmement comme deux adultes. Alors le rouquin s'est redressé, surpris, interrogatif. Après tout, personne ne lui avait appris la conduite à adopter en cas de nouvelle rencontre. Il s'est donc assis, lentement, et le mystérieux individu lui a parlé.

Ils ont parlé longuement, de long en large, en travers ! Il venait d'au-delà la barrière, le grand félin, bien au-delà. Cet endroit qui, secrètement, fascinait notre cher matou. Il lui a parlé des Clans, des félins, il lui a dit qu'il avait du potentiel. Il a parlé des difficultés de reproduction ces derniers temps, que le Clan des Arbres dont il faisait partie avait besoin de sang neuf. Le petit s'est montré tout excité en réalisant que, le lendemain, il aurait une chance de rejoindre ce monde sauvage et inexploré. Esprit du Monde, car c'était son nom, repartit, non sans avoir cueilli de l'herbe à chat pour soigner le mal blanc qui faisait alors rage chez les jeunes et les anciens du Clan. Cette nuit-là, Flamme fut agité de rêves tous plus fous les uns que les autres.

Et le lendemain matin, il avait fait son choix. Il rejoignit Ficelle et Vanille, leur parla de tout cela. Ces deux-là, jamais ils n'oseraient quitter ne serait-ce que les jardins respectifs des trois compères, et le chaton le savait. Aussi, il ne leur proposa rien. Il leur fit ses adieux et avec le zénith arrivèrent deux félins. Esprit du Monde et Étoile de Rêve, le Guérisseur et la Chef du Clan des Arbres. Flamme les attendait de patte ferme, assis au sommet de la palissade qui le séparait encore de l'inconnu. Ils sortirent du couvert des arbres, nobles, élégants parmi les jeux de lumières que le soleil s'amusait à faire avec les feuillages. Lentement, le rouquin bondit au sol.

Étoile de Rêve, c'était une grande chatte blanche, majestueuse. Elle respirait la grandeur et la puissance, avec une certaine noblesse. Ses yeux bleus vous hypnotisaient facilement, et vous glaçaient le sang si besoin était. Autant dire que personne n'aurait jamais souhaité se faire rabrouer par son excellence, tiens ! Hum, je m'égare. Donc, le roux s'est avancé vers les deux félins, il a donné sa réponse, ils l'ont emmené.

Et ainsi, du jour au lendemain, la vie de ce matou a changé du tout au tout ! De chat domestique, il est devenu chat de Clan, apprenti du Clan des Arbres, sous l'enseignement de la grande Étoile de Rêve. Ah ! que de respect il n'avait pas pour elle ! Il l'admirait, ça, c'était sûr. Elle était juste et bonne, loyale, respectueuse mais savait remettre en place les importuns... Grâce à elle, le rouquin n'a pas tardé à parvenir à faire ses preuves et à se faire accepter à part entière dans le Clan. Mais après cela, tout a commencé à partir de mal en pis. Esprit du Monde a succombé à la vieillesse et malheureusement, ce n'était que le premier de la petite vie tranquille de Nuage de Flamme. Enfin, passons.

Très vite, le novice se lia d'amitié avec Nuage de Myosotis et Nuage de Fée, deux chattes vraiment sympathiques qui n'avaient jamais douté une seule seconde des capacités du roux. Et puis, les relations qu'il entretenait avec l'une et l'autre changèrent lentement. Il ne savait pas trop en quoi, il les aimait toujours bien sûr, elles restaient ses meilleures amies, mais... Il y avait quelque chose de différent avec la chatte blanche, Nuage de Fée. Ensemble, les apprentis s'entraînèrent et, bientôt ils devinrent, toujours en trio, guerriers. Ils veillèrent toute la nuit dans le silence le plus complet et le lendemain, le petit félin des villes était devenu le beau Flamme de Rubis des forêts. Nuage de Myosotis devint Écaille de Myosotis et Nuage de Fée, Pétale de Fée. Mais tout a une fin... La jeune guerrière écaille de tortue mourut à son tour, terrassée par une patrouille du Clan de la Foudre. Depuis, Flamme de Rubis entretient une colère profonde pour ces félins trop fiers, trop arrogants... Et pourtant, la Chef de Clan entretenait des rapports... intime avec Étoile des Enfers, le meneur du Clan de la Foudre. Le rouquin en avait été informé par la blanche lorsqu'il était encore novice : un lien précieux s'était formé entre le mentor et son apprenti.

Malgré cette perte, Flamme de Rubis et Pétale de Fée continuèrent à vivre, se soutenant l'un l'autre. Et leurs rapports finirent par se concrétiser dans leurs esprits. Ce n'était pas la simple amitié de deux félins qui avaient grandi ensemble. C'était de l'amour, purement et simplement. Ce fut la belle qui s'en rendit compte et en parla au rouquin. Ce ne fut que lorsqu'elle aborda le sujet que, lui, il s'aperçut de ses sentiments à son égard. Le couple se forma donc, bienheureux, filant le parfait amour. Mais le roux n'avait pas encore connu tous les pièges de la vie, ni ceux, d'ailleurs, de la forêt. Un renard les attaqua. La douce mourut sous les yeux du matou. Tétanisé, terrifié par cette vision d'horreur, par son corps inanimé, il aurait été tué à son tour si une patrouille n'était pas intervenue à temps. Et toute la nuit, pour la troisième fois de sa vie, le félin veilla sur un corps sans vie.

Après cela... Flamme de Rubis fut anéanti psychologiquement. Oh, il était toujours ce félin loyal et juste qui se battait en suivant son coeur plus que sa raison mais... quelque chose avait changé. Désormais, au fond de lui, une blessure suintante le rongeait lentement. Du moins, elle l'a rongé jusqu'à ce qu'il rencontre une nouvelle tête. Une magnifique chatte blanche, au pelage long et bien fourni, la parfaite demoiselle en détresse. Le rouquin entendit son cri lors d'une partie de chasse en solitaire. Il était alors près de la frontière avec le Clan de l'Eau Vive, et n'avait pas le droit de franchir cette ligne sacrée mais lorsque le cri se répéta, il n'hésita plus, s'élança. Entraîné par son élan, il bondit sur le dos d'un blaireau de tout son piètre poids, mordit, griffa, se déchaîna sur la bête. Le combat a été rude. Le répit offert par un arbre lui permit de réfléchir un instant, mais lorsque la bête se tourna vers la blessée, il se laissa tomber sur son dos pour planter ses crocs profondément dans la nuque et labourer la peau de toutes ses griffes avec une vigueur folle. Le créature s'enfuit et, aussitôt, le rouquin bondit au sol, à bout de souffle. La douce s'est relevé, a vacillé en le remerciant. Ils n'ont pas eu le temps de se présenter, à peine la belle de le remercier qu'une patrouille arriva, s'apprêtant à punir l'importun. Mais la chatte s'interposa entre les arrogants et le "vulgaire chat domestique" comme l'a si bien dit l'un des félins adverses. Il s'est enfuit, la blessure de son passé remise à nu par la vulgarité du matou.

Les jours passaient, Flamme de Rubis se perdait dans sa noirceur grandissante. Pourtant, la chatte aux yeux vairons, celle qu'il avait sauvée, tournait en rond dans son esprit. S'en était-elle remise ? Il la rencontra à nouveau près des 5 Chemins et ils discutèrent longuement. Il lui parla de ses origines ; elle ne se moqua pas. Il trouva ça étrange ; elle le trouva bizarre. Naquit entre eux une complicité par le simple fait des mots et de passé bien chargés respectifs. Chacun s'inquiétait que l'autre ne puisse supporter les rumeurs qu'il s'attirerait en devenant amis, mais au final, ils étaient aussi "bizarres" l'un que l'autre, alors les félins trouvèrent cela normal les rares fois où on les vit se parler. Car ils restèrent discrets ; les amitiés inter-clans sont très mal perçues. Surtout qu'avec le passé de notre chef Flamme, on n'aurait que trop facilement douté de sa loyauté.

Entre temps, Flamme de Rubis fut nommé Lieutenant. Oh, il n'avait pas eu d'apprenti mais Étoile de Rêve sentait sa fin approcher, apparemment, et l'ancien lieutenant ayant périt, elle devait en nommer un totalement digne de sa confiance. Elle a vu dans le rouquin le reflet du Chef qu'elle avait toujours espéré être, lui a-t-elle confié quelques jours plus tard. Le mâle en fut honoré et touché.

Lorsqu'il revit Poison Versatile, car c'était là le nom de la chatte blanche, il lui apprit la nouvelle, puis ils discutèrent longuement, sans sujet futile et, pourtant, sans sujet bien important. Et puis ça a finit par être... délicat. Ils s'aventurèrent sur un sujet que la douce voulait éviter : son amour interdit. Flamme de Rubis, tout innocent de croire que le félin était bien idiot de ne pas voir qu'une si belle demoiselle l'aimait, demanda à la chatte pourquoi elle ne lui révélait pas ses sentiments. Ce à quoi elle répondit qu'il ne l'aimait sûrement pas. Et de fil en aiguille... La conversation a semblé de plus en plus bizarre. La vérité, c'est que tout deux s'aimaient. Pour la féline, elle n'osait embêter le rouquin juste après la perte de sa compagne, et, lui, il n'osait plus aimer, s'avouer ses sentiments et devoir perdre encore quelqu'un. Mais l'amour a eu raison d'eux deux. Sauf que... Sauf qu'après cela, encore une fois, la vie de notre cher matou a basculée.

Mais commençons pas le commencement. Après une escarmouche aux 5 Chemins, tout se transforma en une véritable bataille de griffes et de sang. Étoile de Rêve, Flamme de Rubis, Poison Versatile, et tant d'autres y étaient mêlés ! Mais... Mais tout s'est arrêté. Vite, trop vite. La meneuse du Clan des Arbres est tombée. Doucement. Trop doucement. Le rouquin a hurlé. Fort. Trop fort. Il s'est débattu, il a courut auprès de celle qui avait toujours vu en lui un Guerrier loyal et fidèle au potentiel incroyable. Tous se sont arrêté de se battre pour voir la tristesse se dessiner sur les traits de chacun. Le hurlement qu'arracha la découverte de sa mort au félin roux fut déchirant. Il voulut se jeter sur l'importun, on le retint. Il ne pouvait tous les affronter seul... Il ne pouvait pas toujours sauver tous ceux qu'il aimait. Une fois encore, une fois de plus, il a veillé sur un nouvel être qui s'en allait. Et je ne crois pas mentir si j'avoue que cette mort-là fut l'une des pires pour le beau mâle. Il était perdu. Il ne savait plus où aller, plus que faire. Le Guérisseur l'accompagna à la grotte aux Esprits, Flamme de Rubis reçut ses neuf vies. Et Étoile de Rêve lui attribua son nom. Étoile du Rubis Enflammé. Pour que tous se souviennent qu'il suffit d'un peu de volonté pour se hisser au plus haut, qui qu'on soit, où qu'on soit. Chat domestique un jour, chat domestique toujours, Flamme garda par ce nom à rallonge une trace de sa différence avec les autres. Il devint le Meneur que tous voulaient voir, la Flamme éternelle qui guiderait son Clan dans les ténèbres les plus noirs. Il est devenu le Meneur qu'Étoile de Rêve avait toujours voulu voir.

Mais son histoire n'est pas finie. Peu après, il apprit la disparition de sa douce dulcinée. Poison Versatile s'était volatilisée, simplement, sans laisser de trace, évanouie dans la nature. Encore une que la vie a volé au rouquin... Ce qu'elle est devenue ? Il l'ignore. Mais il compte bien le découvrir.


Liens

Poison Versatile« Trop fort, trop soudain. Poison Versatile, c'est l'amour de sa vie. Il l'aime trop. beaucoup trop. Hélas elle a disparue et depuis ce jour, il oscille entre son devoir de chef et l'envie de parcourir le monde entier pour la retrouver. Il est persuadé qu'elle est encore en vie. Il le sait. Il le sent. »
Nom« description de la relation »
Nom« description de la relation »
Nom« description de la relation »
Nom« description de la relation »
Nom« description de la relation »

RPs en Cours

Look at the Stars, Étoile du Rubis Enflammé. Do you see ? I, I see. And I know what I have to do. avec Étoile de l'Apothéose
..
We are young. avec Aldefend
..
La Neige tombe sur nos Pensées Troubles avec Rêve des Champs
..
They will go make us special avec Saisons de Perséphone
..
If only I could... avec Cristal d'Eau
..
Dreams are like forgotten Thoughts avec Secret des Lucioles
..
What we call the End is the Beginning of something Different avec Symphonie d'Obsidienne
..

RPs Achevés

Titre avec Nom
Titre avec Nom
Titre avec Nom
Titre avec Nom
Titre avec Nom

RPs Abandonnés

Deux silhouettes dans le couchant du soleil d'été avec Sagesse des Saisons
Titre avec Nom
Titre avec Nom
Titre avec Nom
Titre avec Nom

RPs en Attente

▬ Titre avec Nom
▬ Titre avec Nom
▬ Titre avec Nom
▬ Titre avec Nom
▬ Titre avec Nom



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
avatar

Messages : 168
Inscrit le : 21/03/2015

Âge : 39 lunes

« L'éternelle Flamme de ce fow... »
MessageSujet: Re: Étoile du Rubis Enflammé Mer 22 Juin - 23:56


Le passé d'Étoile du Rubis Enflammé est déjà long et semé d'embûches... Cependant, pour bien comprendre son présent, quelques RPs sont indispensables. Malheureusement, ils se trouvent sur l'ancien forum, par conséquent, voici les résumés les plus fidèles possibles ! La plupart concernent Poison Versatile, bien entendu, car elle est la cause de la perdition du Rouquin et de sa déprime actuelle, m'enfin, bonne lecture 83




Avec Poison Versatile
U

n Cri. Long. Déchirant. Rempli de haine et de colère, mais surtout de douleur. Hélas la frontière séparait encore tout de ce cri et du Rouquin, occupé à chasser sur ses terres. Hélas tout en lui lui dictait de se jeter au secours du félin en détresse qu'il entendait au loin. Et il n'a pas hésité longtemps. Il s'est élancé, a franchi la frontière et s'est jeté sur le blaireau qui faisait face à une jeune chatte blessée, à quelques pas, dans la neige tâchée de sang. Le Clan de l'Eau Vive ne lui en a jamais été reconnaissant. Mais peu lui importait. S'étant débarrassé du blaireau avec force coups de griffe et de crocs, il s'est tourné vers la demoiselle au pelage immaculé et aux yeux vairons... Un simple merci et le Rouquin s'apprêtait à s'en aller. Hélas, il était déjà repéré par une patrouille adverse qui remis en question la loyauté du félin et sa légitimité à être dans cette forêt. Chat domestique un jour, chat domestique toujours. Heureusement, la blanche le défendit et sans même s'être présenté, le revoilà parti, abandonné à la solitude d'une vie trop peu banale, et trop banale en même temps. Chat domestique et chat sauvage, chat sauvage et chat domestique. Avec encore mille questions sur sa véritable place en ce monde.

   

Avec Poison Versatile
S

imple hasard amena les deux félins, l'enflammé et l'immaculée, à se retrouver. Nez à nez, surpris l'un l'autre, chacun ayant senti l'effluve de son congénère sans vraiment la reconnaître, sans vraiment faire le lien. Nez à nez dans le secret des 5 Chemins. Le temps d'un souffle, le temps d'un instant irréel, intemporel, à l'abri des regards et des oreilles indiscrètes, comme sous la trêve mystique de la Pleine Lune. Ils se sont présentés, ils se sont parlé. Bien trop et bien peu en même temps. Le Rouquin a voulu la repousser, s'excuser et s'en aller, avouant clairement qu'il préférait qu'ils ne soient pas amis, à cause des rumeurs que cela provoquerait, à cause des milliers de doutes sur sa loyauté, à cause de ses origines... Mais Poison Versatile a refusé. Elle n'a rien voulu entendre : l'ancien chat domestique serait son ami, que cela plaise ou non aux mauvaises langues. Et ils ont scellé cette amitié naissante en partageant un lapin avant de se séparer, le Rouquin empressé de rejoindre son Clan pour une patrouille qui partirait d'une seconde à l'autre. Amitié secrète couverte par les 5 Chemins et le Clan des Étoiles tout entier. Bravant des interdits étranges et secrets pour les deux félins marginaux qu'ils ont été et seront toujours malgré tout.


   




Avec Poison Versatile
U

n corps sans vie. Blanc immaculé. Des yeux verts. Éteins. Un poignard enfoncé dans le coeur, profondément, brusquement, de toutes les forces de la cruelle nature. Et voilà le jeune Lieutenant qui s'enfuit, terrifié, horrifié, désemparé, tombé de trop haut trop brusquement, en plein sur un poignard déjà bien logé dans sa chair ensanglantée. Il s'est enfuit, le Rouquin. Horrifié par la mort de sa compagne, Pétale de Fée. Il ne supportait plus de voir ses terres, son camp, son Clan. Il ne voulait plus voir personne. Il s'est enfui, tout simplement. Regagnant les ruines, où il aimait se reposer et s'oublier... Hélas la solitude ne voulut pas de lui. Poison Versatile était là, s'approchait du Rouquin perdu. Il a essayé de dissimuler sa peine... Sans y parvenir. Jamais bon menteur, jamais bon dissimulateur. Il s'est confié, simplement. Il a avoué trouver en Poison Versatile une ressemblance avec sa compagne... sans pour autant vouloir mettre cette première mal à l'aise. Elle s'est pourtant excusée avant de tenter de lui changer les idées, préférant lui faire imaginer des formes dans les nuages se découpant sur le ciel bleu... Et l'espace d'un instant, sa peine s'est atténuée, dissimulée... Il ne croyait de toute façon pas à la mort de Pétale de Fée, alors sa peine devenait superflue, incompréhensible... Il préférait se consacrer à la Guerrière du Clan de l'Eau Vive plutôt qu'à une douleur qu'il ne comprenait pas vraiment à cet instant. Puis Poison Versatile a voulu entendre le passé du Rouquin, comment il avait rencontré les Clans... Et la belle s'est perdue dans ses pensées, observant le mâle sans ciller. Il a bien remarqué que quelque chose l'ennuyait, la tracassait. Alors il a simplement demandé. C'est ainsi qu'ils ont fini par parler des sentiments de la Blanche pour un félin qui ne devait sûrement pas l'aimer en retour, ni même connaître les sentiments de la Blanche. Et loin de se douter de l'identité de ce félin, Flamme de Rubis a voulu la réconforter et lui dire que s'il était incapable de voir qu'une telle chatte l'aimait, il devait être une belle cervelle de souris. Cependant, malgré quelques questions purement innocentes, il n'a jamais su qui était l'élu du coeur de la belle Guerrière...  

   

Avec Poison Versatile ; Étoile d'Automne ; Rêve de Lait
U

n secret partagé. Chacun ayant percé l'autre à jour sans savoir que l'autre l'avait percé lui aussi. Deux paires trop proches, trop intimes pour être de simples amis aux yeux des autres, et pourtant inconscients de leurs sentiments respectifs. Si Étoile d'Automne et la Lieutenante du Clan de la Petite Brise étaient définitivement très proches et très amoureux, Poison Versatile et Flamme de Rubis n'étaient que deux amis inconscients de leurs réels sentiments, et pourtant, terriblement démonstratifs aux yeux des deux autres. Un secret qui les liera à jamais. Qui les a rapproché tous les quatre et qui les empêchera d'être séparés. Car chacun connaît l'autre sans que l'autre ne le sache vraiment lui-même... Et bien que les sentiments aient été tus, les regards pétillants ont trahis bien avant... Un pacte prononcé dans le silence de la forêt, emporté par le vent muet d'une brise sourde... Histoire que chacun ignore le présent que l'autre lui offre en gardant le silence sur ce qu'il a deviné.

   




U

ne simple escarmouche qui vire au drame. Trop vite, beaucoup trop vite. Pas le temps de réagir, une bataille éclate, toutes couleurs mêlées, mélangées, indiscernables et discernables à la fois... Si vous demandez au Rouquin, il ne saura même plus vous répondre comment elle a commencée... Mais le résultat a été le même. Sanglant. Trop sanglant. Un cri. Le silence. Un corps qui tombe. Touche le sol. S'abat sur l'herbe tendre. Un autre cri. Terrifié. Horrifié. Et le Rouquin, propriétaire de cette voix, s'élance auprès de sa Chef, Étoile de Rêve. Des derniers mots, des dernières paroles... Des dernières plumes qui s'envolent. Et voilà le Rouquin à la tête du Clan des Arbres. Trop vite. Beaucoup trop vite. Mais elle a confiance en lui. Elle croit en lui. Elle voit en lui le chef qu'elle a toujours voulu être. Et qu'elle sait qu'il deviendra facilement. Parce que c'est en lui. Parce que ça coule dans ses veines. Malgré ses origines. Ou grâce à ses origines. Et un souffle qui s'éteint. Une vie qui s'envole. Une nouvelle veillée nocturne... Et un voyage à la Grotte aux Esprits. Neuf vies. Un nom. Accordé par Étoile de Rêve elle-même pour rappeler que tout opposait le Rouquin à cette destinée. Étoile du Rubis Enflammé.

   

Avec Étoile d'Automne
« E

lle a disparue. »
Pas de nom. Pas besoin. Il a compris le Rouquin. Il a compris à l'affolement dans les yeux du Chef adverse que l'unique être qu'ils chérissaient tout autant l'un que l'autre, mais légèrement différemment, avait disparu. Poison Versatile. Ça a été un choc. Un nouveau poignard en plein coeur. Profondément. Brusquement. Et sans aucune pitié. Il a perdu pied, le Rouquin. Il a perdu pied et il s'est lentement tué, à petit feu, sans s'en rendre compte. Incapable de survivre à une nouvelle perte. Incapable de réfléchir à autre chose. Incapable de vivre... Sans elle...

   






I

l a longtemps hésité. Mais son incapacité à gérer son Clan en l'absence de Poison Versatile l'a emporté. Il ne pouvait pas abandonner ses fonctions, il ne pouvait pas non plus les remplir... Alors il est parti à la recherche de la demoiselle, laissant le camp aux soins de son Lieutenant. Soit il la trouvait et revenait avec force et courage pour reprendre les rênes de son Clan, soit il ne revenait jamais. Et il ne reculerait devant rien pour la trouver.

Les jours ont passé. Lentement. Défilant inlassablement. Assommant le Rouquin de mille nouveaux doutes heure après heure... Il a cherché aussi loin qu'il a pu. Il a cherché jusqu'au bout du monde, jusqu'à l'océan et même un peu au-delà, il faut croire... Mais il ne l'a jamais trouvée. Il est resté absent plus d'une lune. Presque deux. Mais qu'allaient penser les autres Chefs si le Clan des Arbres restait sans nouvelle de son meneur ? Le rouquin ne pouvait décemment pas causer la perte de tout son Clan par pur égoïsme... Il est rentré. Accablé. Épuisé. Plus mort que vif. Mais il est rentré. Et l'assemblée suivante, il l'a tenue avec ses dernières forces et son dernier courage. Pour le bien de son Clan.

Ce voyage-là, il a évité les bipèdes. Il est resté prudent, conscient du danger et minutieux... Il a cherché dans toutes les terres sauvages qu'il a pu trouver... Sans jamais la retrouver. Même pas une odeur. Même pas une effluve. Un souvenir. Rien. Il est rentré. Fou de chagrin. Fou de tristesse. Fou de douleur. Et fou de folie aussi...




U

ne dernière chance, un dernier espoir, un dernier voyage. Il est reparti, le Rouquin. En quête de la demoiselle, une fois encore. Il a arpenté les alentours pendant plusieurs jours puis, finalement, s'est introduit dans la ville, dernière espoir fou de la retrouver... Dernière vague idée d'un enlèvement, d'un empêchement, d'un départ involontaire... Il a erré dans la ville qu'il a habitée pendant de longues semaines... Il a vérifié tous les nids qu'il rencontrait, échappant de peu à divers molosses, divers bipèdes... Aux rottweiler aussi. Ces chiens qu'il avait évoqué en la présence de Poison Versatile... Mais toujours rien. Aucune trace de la demoiselle.

Par contre, il a rencontré Ficelle, la magnifique chatte qu'il avait côtoyé durant son enfance. Toujours la même silhouette furtive, fine et élancée, noire et blanche... Toujours les mêmes yeux pétillants de malice, heureux de le revoir... Même pas fâché qu'il ne soit jamais revenu. Simplement heureux de le recroiser... Pour Vanille, ça a été différent. Aigri avec le temps, il n'a pas spécialement été content de le revoir. Mais au fond, Étoile du Rubis Enflammé a bien senti qu'il était soulagé de le savoir en vie. Il a soigneusement évité le sujet des Clans, aussi. Ils n'avaient pas à connaître les détails. À leurs yeux, il serait toujours Flamme, le jeune félin qui avait déserté pour la grande aventure dans les bois. Et il le resterait à jamais. Dans leurs coeurs comme, peut-être, dans le sien.

Et à nouveau, la lune est passée, rapidement suivie d'une deuxième. Le jour il arpentait la ville, en compagnie souvent de Ficelle, rarement de Vanille, à la recherche de la belle demoiselle... Mais jamais il ne l'a retrouvée, une fois de plus. Cette vie de vagabondage en ville lui a plu. Mais l'appel de la forêt persistait, au fond de son être. Les besoins de son Clan primaient sur son plaisir et son entêtement à retrouver la Blanche. À nouveau, il est rentré. Sans avoir trouvé Poison Versatile. Sans avoir expliqué l'objet réel de son départ à ses vieux amis. Disparaissant à leurs yeux comme Poison Versatile a disparu aux siens... Quoi qu'un peu moins brusquement. Mais cette fois-ci, ses espoirs avaient péris. Incendiés par un coeur trop avide de la retrouver. Tombés en cendre pour un désir trop fort de la chérir encore... Sans pouvoir la retrouver. Désespéré, tout simplement.

   


© Lea-angels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Étoile du Rubis Enflammé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Toile Normande.
» C'est une animation :comment l'araignée construit sa toile.
» Étoile de mer
» TUTO étoile en papier
» NOEL - RUBBY RED SLIPPERS / DES SOULIERS DE RUBIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC New Beginning :: Côté RPGTitre :: Journaux des Personnages :: Clan des Arbres-